Revue de presse en cours

A droite, un extrait de l'article  publié sur le site internet de France Bleu Mayenne le 6 septembre 2017 par
Armêl Balogog.

 

Retrouvez le contenu de l'article ci dessous ou bien en ligne ici.

En Mayenne, une petite église se visite en réalité augmentée


Visite en réalité augmentée de l'église de Bouchamps-lès-Craon en Mayenne © Radio France - Armêl Balogog


L’association « Les Amis du patrimoine de Bouchamps-lès-Craon » a souhaité mettre en valeur l’église du village, pour se démarquer lors des Journées européennes du patrimoine, les 16 et 17 septembre. Elle a donc fait développer une application de réalité augmentée.
C’est "un genre de GPS", explique Michel Bellanger, en reconnaissant que c’est encore un peu abstrait pour certains. Depuis des mois, cet ami du patrimoine de Bouchamps-lès-Craon chapeaute le développement d’une application pour visiter l’église Saint-Pierre. Un travail réalisé bénévolement par un étudiant de l'UCO Laval, encadré par les ingénieurs de Clarté, le centre de ressources technologiques lavallois.


Une application guide touristique
David Pottier fait une démonstration. L’ingénieur se promène dans l’église, en levant une tablette numérique au niveau des murs. Sur l’écran, on voit les peintures réelles, jusqu’au moment où une image se superpose à la réalité : apparaît la fresque rénovée et deux boutons, l’un pour voir son titre et le nom de son auteur, l’autre pour écouter un commentaire sonore de l’œuvre.
Ça permet de pouvoir bénéficier d’une explication. – Michel Bellanger, des Amis du patrimoine de Bouchamps
"L’association et la commune n’auront jamais les moyens de se payer un guide", ajoute Michel Bellanger. L’association a acheté plusieurs tablettes et les a équipées de l’application. Elles seront distribuées pour la première fois lors des Journées européennes du patrimoine, les 16 et 17 septembre.
Ensuite, elles seront déposées à la mairie ou dans un restaurant à côté de l’église. Les visiteurs pourront les louer pour cinq euros pour observer une belle fresque, un portrait caché de Saint-Pierre et le retable au cœur de l’église.


Redécouvrir le patrimoine local
Le but est aussi, pour les habitants de la commune, de redécouvrir leur patrimoine. "Pour beaucoup, l’église est au cœur du village, c’est un lieu de culte, c’est quelque chose qui a toujours été là, commente M. Bellanger. Il faut faire ce travail de pédagogie et d’animation pour dire que c’est surtout un lieu patrimonial et qu’on a le devoir de transmettre ça aux générations futures, puisque ça fait partie de notre culture."
Mais l’innovation présente d’autres avantages, comme le fait, simplement, d’attirer les curieux et de faire parler de l’église Saint-Pierre. "Il fallait qu’on sorte de l’anonymat pour faire en sorte de parler de l’église de Bouchamps."
L’église n’a aucune notoriété. – Michel Bellanger, des Amis du patrimoine de Bouchamps
L’application présente trois points intéressants dans le monument, mais l'association aimerait bientôt intégrer une dizaine de peintures et de tableaux à la visite augmentée. Le coût monterait alors à 50.000 euros.
Une somme importante, d’autant que les Amis financent déjà la rénovation de l’église. Pour récolter des fonds, l’association organisera une tombola lors des Journées du patrimoine.


Un article sur l'église de Bouchamps sur le site internet du diocèse de Laval à retrouver en ligne ici. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


A Bouchamps-lès-Craon

Des fresques murales du Moyen-Age et du XIXe siècle

L’église St-Pierre de Bouchamps abrite de magnifiques peintures murales certainement des plus anciennes et des mieux conservées après celles de l’église ND-de Pritz-de Laval, St-Pierre de Saulges et Cossé-en-Champagne. Depuis le mois d’avril ce petit trésor du XIIe siècle subit une magnifique cure de jouvence. Les lieux sont accessibles pendant toute la durée des travaux, et grâce à l’association des Amis du patrimoine du village, fière de son édifice.  Les décors anciens redécouverts sont intéressants par leur datation médiévale, notamment une figure humaine ou encore une litre funéraire extérieure. Le programme pictural du XIXe siècle affirme son intérêt par la large surface qu’il occupe sur les parois de l’église, et par les six peintures signées René Jouhan s’intégrant dans un ensemble ornemental typique des décors de la fin du XIXe dans le sud Mayenne. A voir aussi, les retables du XVIIIe, inscrits au titre des Monuments Historiques, qui rendent hommage à une tradition locale, l’école lavalloise, laquelle a fait la richesse et la notoriété du département.

 


A droite, un article du Ouest France du 13 juin 2017 concernant la conférence de Sabine de Freitas en charge du chantier de restauration expliquant les avancées de son travail à Bouchamps.


A droite, un article en ligne sur le site du Conseil Régional des Pays de la Loire consultable ici.


A droite, un article d'Horizons Mayenne, magazine du Conseil Départemental de la Mayenne. Il s'agit du n°39 d'avril 2017 concernant les travaux engagés dans l'église.

L'article est consultable en ligne sur le site du département.


Ci dessous l'article du Haut Anjou publié le 28 avril 2017 au sujet de l'inauguration officielle des travaux et de la souscription lancée par l'association APB, la mairie et la Fondation du Patrimoine afin de boucler le budget des travaux .

 

Un appel aux dons est lancé, vous pouvez dès à présent participer à ce projet de sauvegarde des peintures en souscrivant à la souscription.


Ci dessous, deux articles de Ouest France au sujet de l'inauguration officielle des travaux de restauration publiés les 25 et 26 avril 2017, l'un en version papier et l'autre consultable sur le site internet de Ouest France.


Attention, deux petites erreurs se sont glissées dans ces articles :
- La conférence du jeudi 8 qui sera animée par Sabine de Freitas  et qui nous présentera le résultat des travaux de la 1° phase et la suite du déroulement des travaux, et non les églises romanes du sud Mayenne par des spécialistes. Ce thème sera l'objet du autre conférence à l'automne 2017.
- Le montant actuel de la souscription n’est pas à 1.45% mais à 30% .

 

 

 Bouchamps-lès-Craon. L’église Saint-Pierre se refait une beauté
 Publié le 25/04/2017

 

Des élus mayennais et de nombreux habitants ont assisté à l’inauguration des travaux de restauration de l’église de Bouchamp-lès-Craon. | O.F

Les travaux de restauration de l’église romane Saint-Pierre, à Bouchamps-lès-Craon ont débuté vendredi 21 avril 2017. L’idée est de sauvegarder le patrimoine local et sensibiliser les Mayennais à son histoire.

Le maire de Bouchamps-lès-Craon, Jean-Claude Delanoë, et son conseil municipal ont inauguré les travaux de restauration de l’église Saint-Pierre vendredi 21 avril 2017.

L’église sera ouverte au public durant toute la durée des travaux. L’objectif et de permettre aux habitants, et les visiteurs de suivre au plus près les avancées, notamment le soir. Dans ce sens, une première conférence sera donnée à l’église, jeudi 8 juin 2017, sur les églises romanes du Sud-Mayenne par des spécialistes. Des animations seront organisées par l’APB (Association les amis de patrimoine), en partenariat avec les écoles de Bouchamps et Chérancé pour faire connaître l’histoire de l’église tout en s’amusant, comme la réalisation d’une BD, un reportage photo et la fabrication d’une maquette de l’église.


A droite, un extrait de l'article  publié sur le site internet de France Bleu Mayenne vendredi 21 avril 2017 par Marion Dambielle-Arribagé.

 

 

 



 

Ci dessous, deux articles de Ouest France au sujet des travaux de restauration publiés le jeudi 20 avril 2017.

L'un en version papier et l'autre consultable sur le site internet de Ouest France.

 

L’église du XIIe siècle s’offre un coup de neuf à Bouchamps-lès-Craon
Publié le 20/04/2017

Les travaux ont débuté le 10 avril. Au centre, dylan Soulimant et Lucas Bidallier, deux stagiaires de la mission locale, purgent le mur de la nef côté nord. | OF

Les Amis du patrimoine de Bouchamps et la commune se lancent dans un gros chantier : restaurer les peintures et les retables de l’église romane.

L’église romane, dont la construction remonterait à la fin du XIIe siècle – vers 1180 – fait partie des églises les plus anciennes et les plus intéressantes du sud Mayenne. Mais les aléas du temps ont entraîné sur les soubassements des déplacements de sels, des proliférations d’algues et les dégradations des peintures murales et des retables, certaines datant du Moyen Âge ; les bancs en bois ont également souffert de l’humidité.

Des restaurateurs ont débuté les travaux le 10 avril 2017. Ils ont fait appel à des jeunes du canton en stage d’insertion professionnelle, via la mission locale.

« Ce projet permet aux habitants de se rassembler, de découvrir leur histoire locale et s’approprier leur patrimoine », précise Gabriel Bellanger, président de l’association des Amis du patrimoine de Bouchamps.