Peintures et décors du 19ème

Les décors de l’église, qui ont été exécutés au XIXème siècle, recouvrent la totalité des intérieurs. Les murs sont couverts de faux appareillages de pierre, agrémentés de frises et motifs de pavage, et comportent quatre scènes historiées attribuées à Jouhan sur les murs Est des chapelles et Ouest de la nef. La technique d’exécution est l’huile, appliquée sur fond de détrempe, sur un support d’enduit de plâtre, ou plâtre et chaux, recouvrant des murs de moellons. La voûte de lambris fut certainement aussi décorée à l’huile en accompagnement des décors muraux, mais a été rénovée récemment et ne subsiste quelques fragments précieusement conservés dans la sacristie.

Photo de l’ancienne voûte située dans le collatéral nord disparue après restauration
Photo de l’ancienne voûte située dans le collatéral nord disparue après restauration
Fragments de lambris
Fragments de lambris
Voute principale après rénovation
Voute principale après rénovation

La stylistique est très proche des décors romans, avec ces deux saints en pied et ces quatre grandes scènes historiées encadrées de frises et de bandeaux à grammaire ornementale médiévale, entourées d’appareillage en pierre à joints rouges. Les sablières, ainsi que les entraits et poinçons, sont décorés en harmonie, avec rehauts de dorure. Ce décor est donc vraiment typique du XIXème siècle.

Détails de la frise ornementale de l'intrados d'un arc du collatéral nord
Détails de la frise ornementale de l'intrados d'un arc du collatéral nord

Les peintures murales, au nombre de 6, sont attribuées à Jouhan.

Dans la nef, on retrouve Saint Pierre et Saint Jean se faisant face. Ils sont positionnés sur les piédestaux, directement sur le fond décoratif, tels des statues. Leur nom est inscrit sur le piédestal en faux-marbre. Ils ont en mains leurs attributs : pour Saint Pierre la clef, l’autre main en signe de bénédiction ; pour Saint Jean l’épée et le parchemin, symbole de son évangile. Placés ainsi en hauteur, Saint Pierre, premier Pape et Saint Jean, évangéliste, veillent donc sur les fidèles dans la nef.  

St Pierre
St Pierre
St Paul
St Paul

Les autres scènes historiées sont sur les murs des travées. Sur le mur Est de la chapelle Nord Saint Joseph, sur le mur Est de la chapelle Sud Sainte Anne.

Elles sont encadrées d’une frise de feuilles d’acanthe et fleurs de lys stylisées, les personnages se détachant sur un fond brun de motif répétitif quadrilobé pour St Joseph et Ste Anne et « posés » sur un piédestal. Nous retrouvons donc le même esprit de statuaire. Saint Joseph, tenant le lys de Marie, est accompagné de l’Enfant Jésus et Sainte Anne de la Vierge enfant, lui montrant le Livre. L’iconographie est très simple pour ces chapelles, dédiées à Saint Joseph et à Sainte Anne, parents et guides des deux grandes figures du christianisme, Jésus et la Vierge.

St Joseph
St Joseph
Ste Anne
Ste Anne

Sur la partie Sud du mur Ouest le baptême du Christ par Saint Jean-Baptiste et sur la partie Nord de ce même mur Saint Paul de Thèbes.

St Jean-Baptiste et St Paul de Thèbes sont traités en scènes historiées, encadrées tels des tableaux.

Saint Jean-Baptiste baptise le Christ, une colombe du Saint Esprit au-dessus d’eux, et Saint Jean de Thèbes est debout, vêtu d’un habit de fibres de palmes, mains ouvertes et entouré des deux lions qui creusèrent sa sépulture. La représentation du baptême de Jésus par Saint Jean-Baptiste est courante, d’autant qu’elle surplombe les fonds baptismaux ; par contre la représentation de Saint Paul de Thèbes, premier ermite, entouré des deux lions qui creusèrent sa tombe, est beaucoup plus rare en peinture murale et est de ce fait très intéressante.

St Jean-Baptiste
St Jean-Baptiste
St Paul de Thèbes
St Paul de Thèbes

L'ensemble de ces figures de saints et scènes historiées sont signées "Jouhan". Il s'agit de la signature du peintre René Mathurin Jouhan (1836-1927). Peintre néoclassique angevin, il étudia auprès d'Ingres, Dauban et David d'Angers.

Pour en savoir plus